Louer en non meublé professionnel ou en meublé professionnel ?

Publié le : 08 novembre 20226 mins de lecture

Le débat n’est pas nouveau : faut-il privilégier le professionnel non meublé (PNM) ou le meublé professionnel (MP) pour son investissement locatif ? Les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients. Voici un tour d’horizon des principaux critères à prendre en compte pour faire son choix.

Tout d’abord, il faut savoir que le PNM est une location nue, c’est-à-dire sans mobilier. En revanche, le MP est une location meublée, c’est-à-dire avec mobilier. Ainsi, si vous choisissez le PNM, vous devrez fournir vous-même le mobilier de votre logement. Cela peut représenter un coût supplémentaire, mais vous aurez la possibilité de choisir vous-même les meubles et le style de décoration que vous souhaitez. Si vous optez pour le MP, le mobilier sera fourni par le propriétaire. Cela peut être un avantage si vous ne souhaitez pas vous occuper de l’ameublement, mais vous n’aurez pas forcément le choix des meubles et de la décoration.

Ensuite, il faut savoir que le PNM est soumis à la loi du 6 juillet 1989, qui encadre les relations entre bailleurs et locataires. Cette loi garantit notamment le droit au logement des locataires. En revanche, le MP n’est pas soumis à cette loi, ce qui peut représenter un avantage pour les propriétaires, notamment en ce qui concerne la fixation du loyer. Si vous êtes propriétaire et que vous souhaiter faire ce type d’investissement immobilier, consultez un site spécialisé tel que altarea-patrimoine.com. Ces professionnels qualifiés seront en mesure de vous accompagner pour réaliser l’investissement immobilier qui vous conviendra le mieux.

Enfin, il faut savoir que le PNM est plus facile à trouver que le MP. En effet, la demande de logements meublés professionnels est en général moins élevée que celle des logements nus. Cela peut représenter un avantage pour les propriétaires, qui ont ainsi plus de choix.

Louer en non meublé professionnel : les avantages

Il est intéressant de noter que les avantages de louer en non meublé professionnel sont nombreux. Tout d’abord, cela permet aux locataires de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. En effet, les loyers des locaux non meublés professionnels sont déductibles des revenus fonciers imposables. De plus, les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier d’une réduction de la taxe foncière sur le montant du loyer perçu. En outre, les locataires ont la possibilité de meubler leurs locaux professionnels à leur guise, ce qui leur permet de mieux s’adapter à leurs besoins.

Louer en meublé professionnel : les avantages

Il est important de bien choisir la formule juridique la plus adaptée à son activité professionnelle lorsque l’on souhaite louer un appartement. En effet, il existe deux formules principales : la location en meublé professionnel et la location en non meublé professionnel. La première est particulièrement intéressante pour les professionnels qui souhaitent louer un appartement meublé et équipé pour leur activité. Elle présente de nombreux avantages, notamment en termes de fiscalité. En effet, les professionnels qui louent en meublé professionnel bénéficient d’un régime fiscal avantageux, notamment en ce qui concerne la déduction des frais de gestion et d’entretien. De plus, la location en meublé professionnel permet de bénéficier d’une TVA réduite sur les loyers.

Louer en non meublé professionnel ou en meublé professionnel ?

En effet, il est important de bien choisir le type de bail (meublé ou non meublé) en fonction de son activité professionnelle. En général, on considère que les baux de courte durée (un an maximum) sont des baux meublés et que les baux de longue durée (plus d’un an) sont des baux non meublés. Toutefois, cette règle n’est pas absolue et il est possible de trouver des baux meublés de longue durée.

Il faut également prendre en compte le fait que le bailleur peut imposer des conditions particulières concernant le type de bail. Par exemple, certains bailleurs peuvent exiger que le bail soit signé en meublé professionnel si l’activité exercée est une activité commerciale ou artisanale. Dans ce cas, il faudra impérativement respecter cette condition sous peine de se voir notifier un congé pour non-respect du bail.

Enfin, il est important de savoir que le type de bail a des implications juridiques et fiscales. En effet, les baux meublés sont soumis à la TVA et ils ouvrent droit à des réductions d’impôt (si le logement est loué à des touristes par exemple). Les baux non meublés, quant à eux, ne sont pas soumis à la TVA et les réductions d’impôt sont moins avantageuses.

Qu’est-ce qui est le mieux pour vous ?

Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte lorsque vous vous demandez quel est le meilleur choix pour vous entre un bail professionnel non meublé et un bail professionnel meublé. Tout d’abord, vous devez déterminer si vous aurez besoin de mobilier dans votre espace commercial. Si vous avez besoin de quelques meubles de base, comme des chaises et une table, vous pouvez probablement choisir un bail non meublé. Cela signifie que vous devrez fournir votre propre mobilier, mais vous aurez généralement une plus grande flexibilité en ce qui concerne la personnalisation de votre espace. Si vous avez besoin d’un espace complètement aménagé, comme un restaurant ou un café, vous devrez probablement choisir un bail meublé. Cela signifie que vous aurez accès à du mobilier et à des équipements déjà installés, ce qui peut vous faire gagner du temps et de l’argent.

Plan du site